Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur la route du ... (paradis ou de l'enfer)

Dans ce monde, ou le paraitre a une place importante, on oublie souvent une chose.

LE REGARD qu’on a sur soi !

Bien entendu je savais que j’avais pris du poids mais PAS à ce point !

Je m’étais promis en 2008/2009, après une grosse perte de faire attention.

De ne plus redevenir Roseanne ;) car OUI c’était en voyant une photo de couple en république dominicaine que j’avais compris que l’heure était grave.

J’avais même engueulé mes amis en leur disant de tirer la sonnette d’alarme si un jour je retombais dans cette spirale.

A l’heure où on ne parle, que de Crossfit, healthy truc, fitpo, bodypo and co…

Le mien (mon corps) avait décidé de me tenir tête.

Alors devis je l’affronter ou le laisser gagner ?

J’avais beau manger équilibré, sain, rien, j’ai essayé de le choqué et rien non plus/

Je savais que j’avais pris du poids car j’avais dû acheter des nouveaux habits pour être un peu plus à l’aise.

J’avais tenté différentes méthodes : des séances d’hypnoses, des coachings, du sport, des coachings, revoir des nutritionnistes… mais bon je m’étais résignée et j’avais laissé mon corps prendre le dessus et faire sa forte tête.

Jusqu’à il y a peu, où j’ai vu CETTE photo.

Cette photo d’une journée/soirée où je pensais être belle malgré mes rondeurs…

Mais en fait non, Roseanne is back ! Et la vision d’horreur qui en suivait.

Mais qui était ce ? J’ai regardé les photos que j’avais prise de ce jour et ce n’est pas la même. (Surement une question d’angle de vue) mais pas envie d’être cette personne que le monde doit voir !

Pas envie de me culpabiliser plus.

Je ne dois m’en prendre qu’à moi, malgré mon image déformée dans le miroir, malgré les selfies, et autres artifices que les nouvelles technologies nous proposent. Car oui quand tu es prise a ton insu, sans poser, sans faire gaffe, tu vois tous tes défauts (double menton pour rester gentille, pommettes disparues, visage bouffi, …)

Mais j’en veux aussi un peu à mes proches de ne pas avoir tirer la sonnette d’alarme.

Mais je n’ai pas le droit de leur en vouloir car j’ai un sale caractère (ou plutôt DU caractère) et que je les aurai surement envoyés bouler. Mais surtout ça m’aurait évité de perdre du temps.

Il est temps de repartir en croisade pour ME (re)trouver.

L’impression d’être dans un cycle de 3 ans mince, 3 ans normale (a me trouver grosse), 2 ans grosse ( a me trouver normale)

Donc je ne vais pas me fixer un objectif de fou… mais je sais que je veux me sentir a l’aise a travers différents supports.

Je vais donc faire un travail sur mon alimentation car mon corps a besoin d’un réel reset.

Et être accompagnée sur un point de vue émotionnel et psychique avec de la Sophrologie,

Et reprendre le sport à mon rythme.

Besoin de sortir cette image de moi, afin que celle-ci n’existe plus en vrai.

Le parcours sera long, pas aisé, mais je sais que mes proches me soutiendront quoiqu’il.

Je ne fais pas ça pour être fraiche en maillot cet été. Car le travail sera surement plus long mais juste pour souffler et m’aimer au cours de l’année et des années a venir.

Wish me luck or not…

A moi les Nouvelles habitudes de vie.

 

On reprends les bonnes habitudes et on se quitte en musique :

 

Commentaires

  • Je souhaite que tu sois de nouveau bien dans ton corps.
    Si je me fiche du regard des autres, prendre du poids m'angoisse. Mon père ayant failli mourir deux fois à cause de ses problèmes de poids, cela conforte ma phobie.
    Mince jusqu'à mes 32 ans, je ne m'imaginais pas en surpoids et encore moins obèse.
    Pourtant, j'ai pris 35 kilos tranquillou à partir de là.
    Six ans après, je me suis reprise en main toute seule et j'ai perdu 23 kilos grâce à un rééquilibrage alimentaire et du sport.
    Puis, j'ai repris 6 kilos à cause des hormones et de pertes qui m'ont affecté moralement.
    Aujourd'hui, j'essaie de me rebooster pour perdre ces derniers kilos en trop. 6 pour retrouver une IMC normale et 15 pour retrouver mon poids de forme.
    Je n'ai aucun problème de santé, pas de diabète, pas de cholestérol. Mais, ça me gave d'être essoufflée, molle et de ne plus être moi-même.
    C'est un véritable combat car il y a encore une part de moi qui n'a plus l'envie de faire le moindre effort.
    Des bisous

  • C'est exactement ça, l'engouement, la prise de poids qu'on ne voit pas.
    Et surtout la reprise en main pour mieux lâcher prise sur ça et se sentir en harmonie avec notre corps.

    Je touche du bois je n'ai pas de pb de diabète ou cholestérol. Mais comme tu dis marre d'être essoufflée, de me sentir lourde and co.
    Bisous ma belle on va y arriver.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel